Gilets Jaune et on continue...

Nos gilets jaunes nous ont encore occupé ce 01 mai 2019 entourés de leurs cerbères (les fameux casseurs) dont le rôle de plus en plus évident est de faire tomber un Président élu démocratiquement. Ce sont des personnages finalement assez peu républicains bien qu'ils s'en défendent. Ce sont des fauteurs de troubles dont les revendications deviennent assez incompréhensibles compte tenu de l'état du monde en général et des finances publiques du pays en particuliers.

Notre Président ne veut pas nous faire tomber dans la guerre civile et c'est tout à son honneur mais on peut désormais se poser la question. Jusqu'à quand ? Jusqu'où.

Ce 1 er mai 2019 ils ont envahi un hôpital risquant de porter atteinte au fonctionnement de l'unité de soins d'urgence.

Il faudra leur expliquer  que tout n'est pas permis dans un Etat de droit et leur cause à la supposer juste ce dont parfois on peut douter, ne justifie pas tout.

Ils nous joue la petite musique du soutien populaire. Qui peut soutenir raisonnablement un groupe qui exprime la haine de son prochain au point de lui souhaiter le suicide ?

Comme le rappelait Balavoine en son temps: Il ne suffit pas d'être pauvre pour être honnête !

Et pendant ce temps d'autres dans le monde et dans le pays travaillent...un peu pour eux...

La suite au prochain numéro...avant la gueule de bois

Écrire commentaire

Commentaires: 0