Homard m'a tué (ou le retour du refoulé)

La politique est dure, le Ministre DE RUGY écologiste un temps,  un peu marcheur ensuite, et surtout grand donneur de leçons (il soutenait médiapart dans sa campagne contre N.SARKOSY) vient de se faire rattraper par la patrouille de la bonne pensée, (j'hésite à dire de gauche) et par les ci devant citoyens et  journalistes de médiapart.

 

Ces parangons de vertu me font un peu peur je dois le dire et la guillotine n'est pas loin avec eux.

 

Ils font et défont les Ministres qui (les pauvres) doivent désormais réfléchir à deux fois avant de commander leur repas.

 

Il y a deux interprétations à ce phénomène.

 

Ceux qui, fervents adeptes de la manière de faire en Europe du nord, nous expliquent que c'est très bien, nous citant en exemple le Général de Gaulle qui payait son électricité (mais qui ne rechignait pas à utiliser les servies d'une milice privée, le combien célèbre service d'action civique, SAC, pour des opérations qui feraient blêmir notre cher A.BENALLA).

 

Et il y a  ceux qui (dont je suis, je l'avoue) ont tendance à, un peu excuser (Je me dis que profiter un peu d'une bonne table ce n'est pas si grave).

 

Je comprends certains égarements car je me dis, qu'à trop vouloir être transparent, à trop vouloir être "parfait" on risque de devenir un peu trop rigide, intolérant, et pour tout dire un peu inhumain, froid et sans saveur.

 

Les Français après son départ se sont mis à aimer le Président CHIRAC, je pense qu'il ne se privait pas d'une bonne table et que dire de V. Giscard d' Estaing ou de F. Mitterrand.

 

Autres temps, autres mœurs, sans doute.

 

Et que penser  de ceux qui partageaient avec M. DE RUGY  ces agapes ? il y avait sans doute des journalistes, des artistes ou je ne sais qui.

 

En réalité on sent bien que se met en place de manière assez subtile une dictature du comportement "politiquement correct" qui se propose d'exclure toute convivialité et qui n'entend excuser aucune faute même vénielle chez nos dirigeants.

 

On ne doit pas dire certaines choses car cela ne serait pas "politiquement correct" on doit désormais se comporter de manière "politiquement correcte" on commence même à appréhender ce que cela pourrait être, pas de débordements, pas d’excès, pas de homards pas de bons vins et des politiques aussi expressifs que des endives, pas de chair, pas de chaleur, pas de ce qui fait que nous ne sommes pas des machines mais des hommes.

 

On sait que le retour du refoulé est un terme inventé par S.FREUD qui explique au fond qu'il s'agit là du retour hors de l'inconscient des contenus psychiques refoulés car inavouables ou inconciliables.

 

Ce que reproche les Français (Via Médiapart) au ministre c'est au fond ce qu'ils aimeraient faire, 

 

"Bouffer" du homard et boire des bons vins...

 

Notre avenir risque d'être triste. 1984 approche. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0